L’empathie serait une capacité innée

Dans une récente de l’Université de Chicago, les chercheurs ont démontré que, devant des images de souffrance accidentelle ou provoquée, le cerveau des enfants réagissait comme s’ils vivaient réellement eux-même la douleur.  De plus, lorsqu’elle est infligée par une autre personne, les résultats suggèrent que les enfants tentent de comprendre la raison de cette souffrance.  Cela supporte l’idée que la capacité de ressentir la douleur d’autrui est innée et non apprise.

Communiqué de l’Université de Chicago

Article de Radio-Canada

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s