Les colères des touts petits

Nous savions déjà que les comportements des enfants à la petite enfance étaient de bons outils de dépistages.  L’étude de Tremblay et al.(2006) à ce sujet avaient déjà montré comment des comportements hyperactifs, une faible anxiété et une faible manifestation de comportements prosociaux étaient des annonciateurs fiables d’une association à un groupe de pairs déviants au début de l’adolescence (vous pouvez lire un article à ce sujet en cliquant ici).  Plus récemment, Nathalie Fontaine publiait une étude qui indiquait que les petites filles de maternelle qui démontrent des comportements hyperactifs et agressifs ont deux fois plus de chance que les autres de développer de la dépendance à la nicotine et à l’aide sociale et d’être dans une relation de couple abusive rendues à la majorité (lisez l’article dans Le Petit Monde à ce sujet en cliquant ici).

Voilà maintenant qu’une nouvelle recherche nous montre que les colères des touts petits peuvent être indices de problèmes émotionnels et comportementaux importants.  Bien que ces crises de colères sont normales à la petite enfance, la longueur, la fréquence, l’agressivité, la présence de comportements automutilatoires et la difficulté à se calmer après une crise sont des indices à observer.  Ces derniers peuvent révéler la présence d’un problème psychiatrique.

L’article sur ScienceDaily

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s