Victimisation et agressivité

Une recherche longitudinale sur des enfants montréalais nous indique que ceux qui étaient plus agressifs à un jeune âge (17 mois) étaient plus suceptibles de devenir les victimes d’intimidation et d’agression de la part de leurs pairs durant l’enfance et l’adolescence.  Ce qui est surprenant (du moins en ce qui me concerne), c’est que les manifestations précoces de symptômes internalisés (tels que l’anxiété) et les manifestations d’hyperactivité se sont révélés être de mauvais indicateurs.  Par ailleurs, un style parental qualifié de « dur » et un faible niveau socio-économique ont été identifiés comme des variables importantes à considérer.

L’article de Science Daily

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s