L’importance du feed-back

Si vous êtes comme moi et que vous voyez quelqu’un commettre une erreur, vous ne trouvez sûrement pas toujours la tâche facile.  Parfois, la tentation est forte de ne rien dire du tout : cela peut être embarrant pour la personne ; elle peut aussi voir le tout comme un échec ;  ce commentaire peut donc avoir un impact sur son estime personnel ; et on peut imaginer ici plusieurs autres impacts négatifs que l’on souhaite éviter à la personne.  Car c’est ainsi : c’est pour la « protéger » que nous agissons.  Je me fais un devoir cependant de faire des bons feed-back honnêtes et clairs dans ces cas.  J’ai compris qu’au fond, si je me tais, je la prive d’une occasion d’apprendre et de grandir.

Dans son livre Outliers, Malcolm Gladwell nous fait part des tristes événements qui ont mené à l’écrasement du vol KAL 801 le 6 août 1997.  Sa narration et son analyse des événements nous conduit à réaliser comment, pour des raisons culturelles dans ce cas, le premier officier et l’ingénieur de vol ont été incapable de communiquer au pilote les erreurs qu’il commettait.  Ici, « ne pas oser dire » devient une question de vie ou de mort…

Je vous réfère également à ce billet que j’avais écrit précédemment.

Publicités

2 thoughts on “L’importance du feed-back

  1. Ping: Outliers « Site des cours de François Simard

  2. Ping: Le cercle de créativité « Site des cours de François Simard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s