Le pouvoir du contexte

C’est fascinant de constater comment le contexte peut avoir une influence sur nous.  Une des recherches les plus populaires à ce sujet est sans doute celle conduit par Philip G. Zimbardo en 1971 où des étudiants se retrouvaient dans un décor de prison, certains costumés en prisonnier et les autres, en gardien.  En peu de temps (le jour deux), l’expérience commença à mal tourner et une rébellion des prisonniers envers les gardes s’organisa.  Même certains individus se disant pacifistes ont eu recours à la violence pour aire régner l’ordre!  Le tout a si mal tourné et rapidement (les gens se prenaient vraiment pour des gardiens et des prisonniers.  Même le chercheur agissait parfois comme un directeur de prison!) qu’il a été décidé de mettre fin rapidement à la recherche après cinq jours seulement.

Par ailleurs, le même principe s’applique lorsque l’influence de l’environnement est plus positive.  Dans de ses  recherches, Helen Langer a permis à des hommes de 75 ans et plus de vivre une semaine dans un environnement où tout évoquait l’année 1959.  Les résultats ont été à l’effet que l’âge mental et biologique des participants a diminué!!

Nous avons toujours à considérer la variable du contexte, de l’espace dans nos interventions.  Nous voyons ici toute son importance!

Voyez le site de l’expérience de Zimbardo ici 

Voyez un billet que j’ai écrit sur le contexte ici

Les résultats de la recherche de Langer sont tirés des PowerPoint du cours de psychology positive de Tal Ben Shahar disponible ici 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s