L’étude des Marshmallows de Stanford

Le chercheur offre a un enfant de 4 ans un marshmallow.  Avant de quitter la pièce, il lui propose toutefois ceci : si le gamin attend son retour avant de le prendre, il aura droit à un deuxième.  Voici la situation à la base de la recherche de Stanford.  Les résultats ont montrés qu’un tiers des enfants sont incapable d’attendre le retour du chercheur et qu’un autre tiers peut attendre les 15 minutes nécessaires pour en obtenir deux au lieu d’un seul.

Jusqu’ici, ce n’est qu’une simple curiosité.  Par contre, lorsque nous retournons voir ces même enfants des années plus tard, ceux qui étaient capables d’attendre étaient plus positifs, plus motivés, plus persistant face à la difficulté et continuaient à être en mesure d’attendre pour recevoir une récompense quelconque.  Bref, ils présentaient les habitudes de succès qui conduisent à des emplois plus payant, des mariages heureux, une bonne santé, une belle carrière et une plus grande satisfaction face à leur vie.

Stanford Marshmallow Study.

Publicités

2 thoughts on “L’étude des Marshmallows de Stanford

  1. Ping : Des doutes sur l’étude des marshmallows « Site des cours de François Simard

  2. Ping : Vidéo amusant sur l’étude des marshmallows | Psychologie et éducation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s