Progestérone et liens sociaux

Une autre indication de l’interdépendance entre le physique et le psychique, une étude vient de montrer que les femmes qui se sentent proches d’une amie présentent un taux de progestérone plus élevé.  Cela aurait comme conséquence d’améliorer leur sentiment de bien-être tout en réduisant leur stress.

L’article sur Science Daily

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s