Alimentation et dépression

Manger des aliments transformés augmenterait nos risque de souffrir de dépression de 58%.  À l’inverse, un régime composé de légumes et de fruits augmenterait le taux d’antioxydants dans notre système, ce qui nous protégerait cette maladie.

L’article sur Radio-Canada

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s