Et si le fast-food pouvait modifier notre cerveau…

Le fast-food provoquerait une désensibilisation des neurones associés aux circuits du plaisir si on en croit les résultats d’une récente recherche américaine. Le mangeur, pour éprouver la même sensation de satisfaction, doit augmenter sa dose. Cela laisse penser que, dans ces cas, l’obésité se développe un peu comme une dépendance aux drogues.

L’article sur le site internet de Cerveau et Psycho

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s