Devrions-nous encore enseigner le concept du niveau de saturation lors des études?

Dans un cours sur la préparation aux examens, nous sensibilisions les étudiants au concept de « niveau de saturation ».  Ce dernier était le moment où, lors d’une étude, la personne ne parvenait plus à rester concentrée à la tâche.  Prendre une pause représentait alors pour nous la meilleure option.

Une récente recherche vient cependant nous faire reconsidérer les choses.  En effet, les chercheurs ont constaté que les personnes qui croyaient en la théorie de la saturation se fatiguaient plus facilement devant une tâche difficile que les autres.

Si même une limite existe, elle doit sûrement être malléable (la méditation semble augmenter significativement la capacité de concentration.  Voyez cet article sur le sujet qui parle également d’éducation).  Nous croyons qu’il serait avisé alors à encourager les étudiants à persévérer lors de leurs périodes d’étude.

L’article sur le site web de l’Université de Stanford via @FrancoisGuite

L’article sur le site web du RIRE

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s