Être distrait = être triste

En réalisant une étude auprès de 2250 individus, des chercheurs ont réalisé que 46,9% du temps, les personnes sondées avaient l’esprit distrait et que «la distraction des sujets était généralement la cause, et non la conséquence, de leur tristesse».  Pendant l’ensemble de nos activités, à l’exception des relations sexuelles, notre esprit vagabonderait au moins 30% du temps.

L’article sur Cyberpresse via @Alex_Riopel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s