Les adeptes de la méditation sont moins sensibles à la douleur

Epictète a dit : «Ce qui trouble les hommes, ce ne sont pas les choses, ce sont les jugements qu’ils portent sur les choses.»  Du point de vue de la douleur, cette affirmation tend à prendre la couleur d’un fait scientifique.  En effet, des chercheurs de l’Université de Montréal ont pu constater que les adeptes de la méditation zen, devant un stimulus douloureux, atténuent leur sensibilité à la douleur en s’empêchant de l’interpréter comme douloureux.

L’article sur Radio-Canada.ca

Publicités

One thought on “Les adeptes de la méditation sont moins sensibles à la douleur

  1. Ping: La méditation au service des enseignants « Psychologie et éducation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s