Les étudiants apprennent mieux si les caractères sont plus difficiles à lire

Aussi étonnant que cela puisse paraître, des chercheurs ont observé qu’en utilisant des caractères plus difficiles à lire (comme le Bodoni 12 pt par comparaison au Arial 16 pt), les personnes présentaient de meilleurs résultats à un questionnaire sur le texte qu’ils venaient de lire.  Selon eux, cela s’expliquerait du fait qu’un fausse impression de maitrise du sujet se dégage d’un texte très lisible.  Alors qu’un texte écrit avec un type de caractère plus difficile à lire donne l’impression inverse et encourage du même coup la personne à traiter plus profondément l’information.

L’article sur Research Digest Blog

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s