Un lien entre l’agitation des enfants et l’échec à l’âge adulte

Au cours d’une recherche, après avoir été évalués par leurs enseignants, leurs parents, d’autres observateurs et par eux-mêmes comme étant plus agités que leurs pairs, des enfants de trois ans ont présenté plus de risques d’échouer dans leur vie personnelle une fois adultes.  Ils étaient également plus nombreux à avoir des problèmes respiratoires, des maladies sexuellement transmissibles, un excès de poids, des taux élevés de cholestérol et de l’hypertension artérielle à l’âge adulte.

L’article sur Radio-Canada.ca

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s